THÉÂTRE – RÉCIT
JEU 07 FÉVRIER – 20H30– LE STRAPONTIN

SANS LAISSER DE TRACE…

Rachid Bouali

Dans la mythologie grecque, il fallait donner une pièce au passeur du Styx, pour arriver au royaume des morts. Sans pièce, pas de repos éternel. Aujourd’hui, il faut payer pour traverser les frontières. Sans argent, pas de paix.

Le conteur Rachid Bouali et le musicien Nicolas Ducron ont rencontré des migrants, des passeurs, des habitants qui ont vu se construire un camp de réfugiés devant chez eux, pour essayer de comprendre leurs conditions de vie.
Avec pudeur, humour et beaucoup de justesse le conteur et le musicien nous livrent ces fragments de vie. Sans morale et sans pathos, les deux artistes nous rappellent simplement que derrière la « crise des migrants » il y a des gens… comme nous.

Écriture et interprétation : Rachid Bouali / Musique et interprétation : Nicolas Ducron / Lumière : Claire Lorthioir / Production : Compagnie La Langue Pendue [59] / Coproduction : La Maison du Conte – Chevilly Larue, Le Prato – Lille, Le Théâtre de l’Aventure – Hem, Le Théâtre André Malraux – Chevilly Larue / Soutiens : Ministère de la Culture DRAC Hauts-de-France, Région Hauts-de-France / Crédit photo : Fabien Debrabandere

INFOS PRATIQUES
  • LE STRAPONTIN – Pont-Scorff
  • De 7 à 15 € – 1h10
  • 02 97 32 63 91 – lestrapontin.fr